L’album posthume de Johnny Hallyday est dans les bacs

C’est à titre posthume que le roi de la musique pop française fera encore plaisir aux mélomanes de l’hexagone et du monde entier. Ceux qui ont toujours aimé la musique de Johnny Halliday tomberont sous le charme de son dernier album baptisé mon pays c’est l’amour. Un album qui contient 11 titres aux sonorités aussi variées qu’envoûtantes. Tout le monde se retrouve, aussi bien les jeunes que ceux de la vieille école. On comprend bien pourquoi l’idole française a fait de vieux os dans le métier. Il sait mettre tout le monde d’accord. Avec sa voix rock, ses mélodies parfois douces, parfois hardcores, si on ne choisit pas de se laisser emporter dans une catégorie, on s’adonne volontiers à toutes les mélodies et on est amené à chaque fois à pousser la chansonnette.

Pendant qu’il écrivait cet album, notre super star sentait-il sa fin ? En effet, on peut lire des titres comme « je parlerais au diable » qui sonne comme une prophétie. L’auteur compositeur et interprète s’interroge sur la vie dans l’au-delà, peut-on dire qu’il s’y voyait déjà ? Et, au regard de ce titre interrogatoire qui vient amorcer cet album, on a tout de suite envie de répondre par l’affirmative.

Prévu pour le 19 octobre 2018, Johnny n’aura malheureusement pas le temps de faire une tourner comme il en avait l’habitude, dans le cadre de la sortie de ce chef d’œuvre. Mais, les amoureux du rockeur poétique pourront se consoler avec les belles sonorités, un adieu qui vaut mieux que tout au monde.

Johnny aura laissé un héritage colossal à tous les adeptes avec une discographie qui ferait pâlir plus d’un. De « twistin the rock » à « salut les copains », en passant par « sang pour sang », Hallyday nous a fait vibrer avec sa soixantaine d’albums. Et ce dernier opus est la conclusion d’une carrière bien remplie.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Add to favorites

Laisser un commentaire